I. Qui est Eirik Chambe-Eng ?

Eirik Chambe-Eng est le co-fondateur de Trolltech avec Haavard Nord, et ils sont tous les 2 les CEO - équivalent en gros de PDG - de Trolltech. Si l'entreprise a été fondée en 1994, ils ont commencé à travailler sur leur outil phare, Qt, en 1992. Marié à une française, Eirik nous a aussi accordé une interview excluse en français que vous pourrez bientôt aussi visionner.

II. Résumé du mot d'introduction à la conférence

Pour commencer, Eirik a parlé des Trolltech DevDays 2006. L'évènement a été conçu pour les développeurs, en soulignant l'énergie que Trolltech a dépensé pour ce congrès - Trolltech n'est pas obligé d'organiser un tel évènement -, et surtout cette année, le congrès se déroule sur 2 jours, les 2 précédentes éditions se sont déroulées sur un seul jour.

Trolltech a grandi depuis le début de l'année, et même fortement : une croissance de 50% du revenu, et maintenant plus de 200 employés dans le monde. Ces derniers sont répartis entre plusieurs bureaux, le principal étant à Oslo, mais aussi aux US, en Australie, en Chine et en Allemagne depuis peu avec un bureau de support à Munich et un bureau de développement à Berlin, où Matthias Ettrich est arrivé.

Plusieurs nouveaux outils sont sortis cette année. Le premier est Qt Jambi. C'est un portage de Qt4 vers Java. La grande question a été de savoir si ce portage serait un portage vers Java ou C#, et le marché était plus favorable à une version de Java - n'oublions pas que le but de Trolltech est de proposer des outils cross-platform, et Mono sera toujours en retard par rapport au framework .Net, donc Java a été privilégié, d'après ce qu'Aurélien et moi avons compris -. Qt Jambi n'est pas un wrapper au-dessus de Qt, mais un véritable portage dans l'esprit Java. Cela permet aussi de pouvoir choisir la version Java ou C++ de la bibliothèque que l'on prend - nous aurons aussi une présentation vidéo de Qt Jambi à vous proposer dans quelques jours -.

Ensuite, Qt est passé en version 4.2, et cette version annonce des changements majeurs depuis 4.0. L'objectif de cette version était aussi d'améliorer l'intégration avec GNOME et Mac. De plus, QCanvas est revenu dans la bibliothèque sous la forme de QGraphicsView, en version améliorée, plus souple, ... L'objectif aussi est de simplifier la programmation et la migration vers Vista à la rentrée 2007.

Enfin, Qtopia a été remis au goût du jour et est basé sur Qt4, contrairement à la version précédente encore basée sur Qt2.x. L'objectif de Qtopia est de s'attaquer au marché des portables sous Linux - et exclusivement Linux pour l'instant, même si un port vers WinCE est envisagé -. Dans le monde, plus de 5 millions de téléphones portables fonctionnent sous Linux avec Qtopia, et d'ici à la fin de l'année, on devrait approcher les 7 millions.

Afin d'encourager la programmation avec Qtopia, un nouveau téléphone est sorti, le GreenPhone, il y a quelques semaines, avec des caractéristiques uniques. En fait, son code est entièrement en GPL, avec tous les outils de développement pour créer des applications sur le téléphone, et donc grâce à Qtopia, une application créée pour ce téléphone tournera avec tous les autres téléphones fournis avec Qtopia. Si en Europe et aux Etats-Unis, on en entend peu parler, les téléphones avec Linux sont répandus en Asie, sorte de laboratoire des futurs téléphones vendus dans nos contrées.

III. Conclusion

Comme pour toute introduction, Eirik Chambe-Eng a mis en valeur les success stories de Trolltech, en espérant fortement aussi relancer le marché juteux des téléphones mobiles - près d'un milliard de téléphones vendus chaque année... - grâce à Qtopia et au GreenPhone.